Correspondance avec Ezra Suleiman (juillet 2020)

Nous avons reçu du politologue et historien américain Ezra Suleiman l'aimable message suivant (21 juillet 2020), après lui avoir transmis notre article Commentaire sur le rapport Thiriez, où nous le citons à plusieurs reprises. Nous reproduisons ce message ci-dessous avec son accord : l'objectif est principalement de mettre en avant ce témoignage, et de montrer … Lire la suite Correspondance avec Ezra Suleiman (juillet 2020)

Le rétro-pantouflage éclair, quel intérêt pour l’Etat ?

Depuis 2017, le rétro-pantouflage est encouragé ("aller chercher les meilleurs" dans le privé, etc.), et les lois sur la haute fonction publique sont modifiées pour le favoriser. Nous avions essayé de dater les débuts de cette politique de rétro-pantouflage, avions trouvé un exemple marquant en 2007 avec le directeur général de la modernisation de l'Etat, … Lire la suite Le rétro-pantouflage éclair, quel intérêt pour l’Etat ?

Hybridation des zÉlites

Notre étude de cas précédente découlait d’un scandale (Garandeau, IGF). Ici nous étudions un cas plus ordinaire, qui n’a pas fait scandale, et qui est plus ancien (2007) : c’est moins glamour, mais ce cas illustre bien une pratique courante, depuis une dizaine d’années, qui efface la ligne de partage privé-public par « hybridation des élites[1] ». Un … Lire la suite Hybridation des zÉlites

IGF Consulting

Une étude de cas est souvent fort intéressante : étudier, au cas le cas, comment certains membres de Grands Corps profitent outrancièrement de leur situation et de leur réseau, indépendamment de toute notion de service public ou d’intérêt général – aux Mines dans mes jeunes années j’avais entendu quelqu’un d’assez prétentieux parler de « Sup-Corps des Mines » … Lire la suite IGF Consulting

La chute des Corps ? Une loi de la nature

Ci-dessous le texte intégral de la tribune parue le 9 mai 2019 dans Le Figaro (seul journal qui s'est intéressé au sujet, dès une première version de ma part envoyée à plusieurs journaux le 23 avril 2019). (texte intégral) Les Grands Corps d’État –issus de l’ENA (Inspection des finances, Conseil d’État, Cour des comptes) ou … Lire la suite La chute des Corps ? Une loi de la nature

Actualité avril 2019 ― Corps, ENA : supprime ou supprime pas ?

Avertissement : Une certaine confusion a pris place dans les annonces du pouvoir entre le 15 et le 25 avril. Le 15 avril, E. Macron devait intervenir à la télévision pour donner "sa réponse" aux Gilets Jaunes et au "Grand Débat". L'infortuné incendie de Notre-Dame le jour-même a reporté cette intervention au 25 avril. Entre-temps, … Lire la suite Actualité avril 2019 ― Corps, ENA : supprime ou supprime pas ?

Mobilité à l’Inspection des Finances

Se déroule actuellement un moment important de la vie de la haute fonction publique française : l'appel à candidatures annuel lancé par l'Inspection des Finances pour la "mobilité" de fonctionnaires ou de cadres du privé au sein de l'Inspection, pendant 2 ans (document public sur le site IGF, 6 postes proposés, réponse avant L8 avril PDF) … Lire la suite Mobilité à l’Inspection des Finances

Main basse sur le doctorat

La mondialisation de l’enseignement supérieur, depuis une quinzaine d’années, est un peu particulière pour nos élites. D’un côté celles-ci contribuent largement à la promouvoir, avec l’importance démesurée accordée au classement de Shanghai dans les politiques d’enseignement supérieur, avec le mercato organisé des chaires extraordinaires et l’appel permanent au « mécénat » extra-budgétaire pour les financer. De l’autre … Lire la suite Main basse sur le doctorat

Voilà pourquoi, Madame, votre industrie est malade

Notre blog connaissant un certain succès (très relatif), nous avons reçu un prière d’insérer, ce que nous faisons avec plaisir (nous en sollicitons d’autres, d’ailleurs). Il concerne le feu FSI Fonds Stratégique d’Investissement (2008-2013, aujourd’hui intégré dans BPIFrance). Ce « fonds souverain » (sic) était une création de N. Sarkozy, l’interventionniste tous azimuts : il a permis l’ « extension … Lire la suite Voilà pourquoi, Madame, votre industrie est malade